Animation J.F. Caroff 2017

Soirée du vendredi 3 Novembre 2017

Il s’agissait de notre repas de ‘’ fin de saison ‘’ qui fut un succès, tant par la qualité de la cuisine que par la quantité des convives (62 couverts).

Ces 62 personnes ont eu le plaisir, avant le repas, d’écouter Jean François CAROFF qui nous a relaté un de ses voyages ‘’ croisière ‘’ à bord de son voilier IRMA, un BAVARIA 46 de 14,5 mètres.

Avec l’aide de nombreuses photos et projections de petits films, il nous a transporté de Bastia en Juin 2013 à Audierne en Juillet 2015, parcourant 14500 milles, passant par les Baléares, Gibraltar, le Portugal, la Galice, remonté la côte Atlantique jusqu’à Audierne, puis repartir vers le Maroc, les Canaries, le Cap Vert ensuite cap à l’ouest vers le Brésil à Jacare Marina.

Au Brésil il visite. Voyage à pieds, en bus et parfois en avion pour Salvador de Bahia, Rio de Janeiro, Iguaçu jusqu’à Misiones en Argentine.

Mais son visa Brésilien se termine, il doit remonter vers la Guyane, il visite le Centre Spatial de Kourou et la forêt tropicale.

La météo est bonne et les vents sont favorables, alors, arrêt au Surinam avec remontée de la rivière du même nom. Cependant, un petit problème sur la quille l’oblige à sortir le bateau de l’eau à Chaguaramas, à Trinidad (15 jours de travaux) il en profite ‘’ encore ’’ pour visiter.

La réparation faite, il repart et découvre l’Arc Antillais, cela pendant une petite année …….  pourquoi pas !!!

En juin 2015, il pense qu’il serait temps de regagner la France. Alors de Saint Martin il traverse l’Atlantique pendant 17 jours avec quelques petites misères avant les Açores, grand voile déchirée …

Le voilà à Horta pour 15 jours de repos qui ne lui font pas oublier les petits apéros et je crois quelques langoustes …… le pauvre !!!

Un matin…. cap sur la Galice et la Bretagne. Fin de cette boucle Atlantique et de l’exposé qui nous conduit à l’apéritif.

Merci à toi Jean François, tes commentaires et tes prises de vues étaient tellement réalistes que certaines personnes étaient au bord du mal de mer.

Nota : J’ai cru comprendre qu’une autre de tes croisières pourrait faire l’objet d’une belle soirée. Ce sera avec plaisir.